Biographie & Distinctions

Annabelle Amory. 32 ans. Réside et travaille en Alsace.

Née en 1988 dans l’Oise, Annabelle peint des toiles et écrit des livres depuis l’enfance. Dans la famille, personne ne pratique une activité artistique, musicale ou sportive. Ce qui importe dans cet environnement, c’est surtout des études universitaires pour avoir, à la fin, un « vrai » métier.

Alors Annabelle obéit et gravit les échelons : licence en histoire de l’art et archéologie à Amiens, Master en Sciences de l’Antiquité à Lille, puis, enfin, le dernier stade : un doctorat en archéologie grecque qu’elle obtient en 2017. Cependant, durant ses recherches, elle n’a cessé de peindre et même d’exposer dès qu’elle en avait l’occasion. Dès la fin de sa soutenance de thèse, elle avertit son jury : non, elle ne se lancera pas dans la recherche mais tentera une carrière artistique.

Annabelle transpose alors ses propres convictions dans son parcours : l’art sera démocratisé ou ne sera pas. Elle refuse d’exposer dans les Salons où le prix d’un stand est exorbitant, préfère déposer ses toiles dans les médiathèques et galeries municipales et se prête volontiers à des ateliers et visites avec les scolaires.

Télécharger le CV

Télécharger la thèse

Distinctions obtenues

  • 2020 : Prix des Amis du Salon d’Automne (10ème salon international d’Arts Plastiques, Mantes-la-Jolie)
  • 2020 : Prix de la Municipalité pour La Muse (Salon d’Automne, Andrésy)
  • 2019 : Grand prix Arbustes pour Alice III (9ème salon international d’Arts Plastiques, Mantes-la-Jolie)
  • 2018 : Grand prix Arbustes pour Belinda (8ème salon international d’Arts Plastiques, Mantes-la-Jolie)

Publications

  • « Confinement, premier festival d’art urbain confiné« , Notorious Brand, Sandrot Editions (2020) – ouvrage collectif rassemblant les 200 œuvres offertes par les artistes pendant le confinement, au profit de l’AP-HP, dont ma toile « Gloria ».
  • « Méfie toi d’une femme qui lit » (collectif), Editions Daviken (2021) – ouvrage collectif rassemblant 42 auteurs autour du thème de femmes inspirantes. Ma toile « L’autodidacte » y figure.

Coin Presse